Une rentrée sous le signe de la chaleur

17 novembre 2014 12:13
A- A+

Après un silence sur ce site de trois mois (mais sur ma page facebook, vous pouviez toujours suivre les news), voici donc des nouvelles. La fin d'année scolaire s'est faite dans le plus grand bonheur des enfants avec une grande fête et des cadeaux, comme à chaque fois. Les enfants de la grande section ont tous reçu un cartable et les fournitures pour leur rentrée à l'élémentaire. Etant donné que la fête de Tabaski a eu lieu début octobre, la rentrée a eu lieu le 13 octobre.  Seize nouveaux petits en petite section, tous adorables ! Une classe composée de huit garçons et huit filles. Pas d'accident pipi, beaucoup de sourires, quelques pleurs les premiers jours (normal) et très vite, les habitudes sont prises. La moyenne section (les anciens petits), toujours dans la contestation, ont été vite recadrés et ma foi, l'un dans l'autre, ça va. En grande section, nous distinguons nettement les enfants (la plupart des filles) qui n'auront pas besoin de passer par le CI (sorte de classe pré-préparatoire). Cette année, nous avons commencé l'année scolaire avec quatre bénévoles dont Geneviève etJordan qui sont là depuis le 30 septembre, Jordan est reparti le 27 octobre. Ont suivi Laura et Mélanie qui ont intégré la petite section, présentes jusqu'à la fin octobre, Claire pendant un mois de la mi octobre à la mi novembre. En tant qu'infirmière, elle a assuré donc les soins de tous les enfants et aidé en différentes sections, surtout chez les petits après le départ de Laura et Mélanie. Geneviève est là jusqu'à la fin de novembre, et nous avons Farida qui arrive demain soir pour deux semaines. Comme vous le voyez, cette année, difficile de faire venir les gens à cause du cas d'Ebola, recensé avant les grandes vacances - cas qui je le rappelle a été vite guéri -. Le gouvernement français a mis en place des notes aux écoles qui envoyaient les stagiaires (il y en avait pas mal de prévu) pour déconseiller la destination Sénégal ! Partout c'est la désolation car beaucoup vivent directement ou indirectement du tourisme. Alors que le Sénégal est sorti de la liste des 40 pays déconseillés, les gens hésitent à venir. Ici tout se passe bien, pas de terrorisme, pas de maladie. Pour votre gouverne, nous vivons à la campagne où nous avons un super centre de santé où le personnel médical, comme ailleurs est très attentionné. Donc aucun risque ! Pour suivre mes news, soit vous allez sur la page facebook "la maison des enfants d'awa", soit vous cliquez sur le f en haut à droite. Je vous remercie de nous aider, de quelque manière que ce soit. A bientôt !

A VOUS TOUS QUI ME SUIVEZ REGULIEREMENT ET FIDELEMENT

Au nom de l’association La Maison des Enfants d’Awa, je lance un appel aux dons (particuliers, entreprises, toute bonne volonté). Sachez qu’en envoyant à l’association française, vous pouvez bénéficier d’une déduction fiscale de 66%. A titre d’exemple, pour 50€ donnés, vous ne payez que 17€ réellement puisque 33€ sont déduits de vos impôts.

La Maison des Enfants d’Awa subit les contrecoups du cas d’Ebola et du soi-disant terrorisme. En effet, dans le contexte actuel, tous les stages prévus (et il y en avait beaucoup) ont été annulés suite aux consignes du gouvernement français et européen. Sachant que les bénévoles qui interviennent au Centre versent une contribution (nourriture et logement), qui pour une petite partie (mais indispensable), participe au fonctionnement. Cette absence d’aide met l’association en difficultés financières.

Je suis venue dans ce pays pour accomplir une tâche précise, à savoir l’éducation des tout petits, les pré-scolariser, leur faciliter l’intégration à l’école élémentaire, leur donner une chance dans ce pays que l’on dit émergent. Si tout le monde se mobilise, nous y arriverons. J’ai toujours dit que goutte à goutte, j’irai à la mer, c’est-à-dire que tous ensemble nous pouvons y arriver.

Pour toute aide financière:

ASSOCIATION FRANCAISE RECONNUE D’INTERET GENERAL déclarée à la Préfecture du Var, J.O. 25 août 2012

Coordonnées de la trésorière Dominique Busque: doms.66@hotmail.fr

SITUATION DU SENEGAL

Le cas d’Ebola, je vous rassure a été rapidement guéri. Le Sénégal, mon pays d’adoption, est un pays sécurisant et sécurisé, qui a toujours mis en place ce qu’il fallait. Lors des problèmes du Mali, toute une équipe de militaires était le long de la frontière pour empêcher toute incursion et ils y sont toujours. Les contrôles sont quotidiens le long des frontières communes avec les différents pays qui nous entourent. Ainsi nul terrorisme, nul cas de maladie suspecte. La Chine a d’ailleurs fait parvenir au Sénégal beaucoup de matériels de détection et de soins.

Néanmoins le Sénégal va mal, très mal. Beaucoup de voyageurs préfèrent d’autres destinations. De ce fait, le tourisme périclite, les campements, les hôtels ferment, l’activité économique stagne donc, de nombreux ménages se retrouvent au chômage de ce fait. De plus, l’hivernage n’a pas été bon. L’année dernière, nous avons subi un hivernage drastique avec trop de pluies, donc des inondations et dans la région où j’habite, beaucoup avaient perdu leur récolte. Mais la population, toujours optimiste, pensait se «rattraper» cette année. Malheureusement la pluie n’a pas été au rendez-vous. Les agriculteurs, majoritaires ici, n’ont que de maigres récoltes d’arachide. Pourtant c’est vital pour eux: avec leur récolte, ils peuvent vendre les arachides et ainsi acheter le riz, cuisiné le midi, afin de varier un peu l’alimentation. Petit déjeuner et dîner, mil. De plus en plus, nous découvrons des familles qui se disloquent et c’est le «chacun pour soi». Des femmes se retrouvent seules à assurer le quotidien de leur ménage, le mari partant à «la ville» essayer de trouver un petit boulot. J’ai de nombreux cas où on chasse les fils et leur foyer car ils n’ont pas de travail.

Merci d’avance à tous ceux qui comprendront et nous aiderons. Mes coordonnées enfants.awa@gmail.com Mon site: www.enfantsawa.fr pour toute information complémentaire

Isabelle, devenue Awa par la magie de sama (mon) Sénégal!

Mots cléfs: